MAKING OF

DESTIN DE ROME Making of - ARTE

INDIGENES est une société de production audiovisuelle spécialisée dans les programmes télévisuels utilisant des nouvelles technologies, maîtrisant  le mélange réel et virtuel avec harmonie. Dans la majorité de ses productions, les comédiens ou animateurs sont tournés en réel alors que l’ensemble des décors, avant-plans et arrière-plans sont entièrement crées en 3D. Des productions ambitieuses qui plaisent en France à l'International et notamment aux USA, Australie, Chine, Russie, Angleterre, Italie, Portugal, Belgique, Canada, Moyen orient...

 

INDIGENES ou une affaire de cœur avec les nouvelles technologies, s’est tout naturellement spécialisée en production de programmes télévisuels utilisant des images de synthèse en 3D, effets spéciaux, tournage sur fond vert et postproduction haut de gamme.

 

Ce savoir-faire spécifique, issu du développement constant d’outils graphiques « maison » tel le Compositing spatial en multicouches, la gestion de foule virtuelle…, offre soudain un nouveau mode d’expression artistique dont les limites n’ont d’autre frein que celles de l’imagination.

D'Art d'Art

Réalisation: Fabrice Hourlier

Auteurs : Natalie Boels, Marie Tadeï, Fréderic Tadeï, Fabrice Hourlier.

Production : Froggies Média - France 2

Le mobilier de Versailles

Réalisation: Fabrice Hourlier

Auteurs : Stéphanie Hauville, Fabrice Hourlier.

Production : A Prime Group - ARTE

Charles avant De Gaulle

Réalisation: Jacques Dubuisson

Auteur : Jacques Dubuisson

Production : Les Films d’Ici - France 3

Histoire au quotidien

Réalisation: Fabrice Hourlier

Auteur : Fabrice Hourlier

Production : Link - M6

TRAFALGAR Reportage - TF1

METRONOME Making of - FRANCE 5

DESTIN DE ROME Making of - INDIGENES

LE COMPOSITING SPATIAL : Une création INDIGENES

 

Objet : Acteurs réels dans des décors virtuels  ou mélanger et assembler des prises de vue réelles à des images de synthèse

 

Le Compositing spatial :

Ce procédé est né d’une envie d’une plus grande liberté dans la création, réussir le pari de faire naître les plans imaginés, en annulant les contraintes habituelles inhérentes à un tournage classique (notamment un nombre d’axes limités, ou des mouvements de caméra impossibles à réaliser).

 

Le Compositing spatial est conçu pour intégrer harmonieusement les rushes vidéo dans des décors virtuels, et autoriser une liberté de mouvement qui n’a d’autre frein que ceux de l’esprit. Cette technique innovante est particulièrement adaptée à la reconstitution historique et à des émissions novatrices. Elle permet notamment de faire la part belle aux plans très larges et en mouvement et donne véritablement ses lettres d’introduction au spectaculaire dans les documentaires de reconstitution de prestige comme dans des programmes culturels divertissants.

En premier lieu, les acteurs sont filmés par une caméra fixe en studio, sur fond vert. Ils se déplacent et jouent en costumes devant cette caméra immobile. Le Compositing spatial, un procédé particulier, va permettre ensuite à ces rushes de nos comédiens, d’être truqués et intégrés dans un ou plusieurs décors 3D (un port, une chambre, le pont d’un vaisseau…), voire de se multiplier.

 

Les décors et les avants plans entièrement virtuels sont, quant à eux, créés et calculés à part. Ils s’appuient sur des recherches approfondies, qui peuvent être des références visuelles actuelles (tournage réel dans des décors naturels pour conserver les configurations géographiques des lieux) ou d’époque sous forme de recherches historiques et archéologiques (plan original de vaisseau, cartographie, maquette…) au service d’un univers disparu.

 

Enfin, à la manière d’un mille-feuille, l’image définitive s’assemble, se compose. Elle est faite de réel (les acteurs) à 20 %, et de virtuel à 80 % constitué d’arrière-plans (un bateau, la mer, le ciel…) et d’avant-plans (une statue, de la végétation luxuriante, des cordages…), d’objets, d’ombres et de reflets. Au final, une multitude de couches (le 1er plan du film Trafalgar compte par exemple 180 couches diverses) s’ajoute les unes aux autres et se mélange à plusieurs reprises, s’affine, et se livre, sur tout axe et en mouvement, riche de détails et d’histoire. 

En dehors de ces propres productions INDIGENES fait profiter de ses outils et de son expertise sur de nombreux programmes de télévisions Quelques exemples de programmes post-produit : D'Art d'Art (France 2), Charles avant Degaulle (France 3) ou "le mobilier de Versailles" (ARTE).

INDIGENES 11 rue de la Fontaine au Roi 75011 PARIS FRANCE